Ensemble Hirundo Maris - Arianna Savall, Petter Udland Johansen, Miquel Angel Cordero (streaming)

Dimanche 21 mars 2021

La rose des vents

Chants de mers et d’océans, de marins et de voyageurs à travers les pays et les siècles

A. Savall, P. U. Johansen, Monteverdi, chants traditionnels, etc.

 

Concert enregistré
à la cathédrale de Maguelone
lors du Festival de musique ancienne à Maguelone

le 9 juin 2018

 

 

Voir le concert

Née à Bâle en 1972, Arianna Savall, la fille de Jordi Savall et de Montserrat Figueras, suit des études de chant avec Maria Dolores Aldea, et de harpe classique en 1991 avec Magdalena Barrera au conservatoire de Terrassa. Dès 1992, elle étudie l’interprétation historique de la harpe baroque avec Rolf Lislevand au conservatoire de Toulouse. Elle intègre la Schola Cantorum de Bâle en 1996, et termine sa formation en 2001. En 2002, elle fait ses débuts au grand théâtre du Liceu (Barcelone) dans l’Orfeo de Monteverdi, sous la direction de son père. Entre 1997 et 2008, elle participe à de nombreux concerts et aux enregistrements d’Hespèrion XXI, et enregistre son premier disque chez Alia Vox où elle accompagne sa mère à la harpe, Tonos Humanos de José Marínn, qui obtient le Diapason d’or. En 2003, elle enregistre ses propres compositions et publie Bella Terra, qui se vendra à plus de 30 000 exemplaires.

 

C’est dans sa ville natale d’Oslo que Petter Udland Johansen a reçu ses premières formations instrumentale et vocale. Diplômé en 1996 du Norges Musikhøyskole où il étudie le chant en compagnie d’Ingrid Bjoner et Svein Bjørkøy, il poursuit ses études à la Schola Cantorum de Bâle en 2000 aux côtés de Richard Levitt, prenant quelques cours complémentaires avec le ténor Hans Peter Blochwitz. Son répertoire très varié va de l’opéra au lieder. Il a chanté sous la direction de chefs illustres comme Rinaldo Alessandrini, Jordi Savall, Pep Prats, Christer Løvold, Tom et Tobias Kjellum Gossmann. Parmi les groupes avec lesquels il s’est produit en concert ou a enregistré, on trouve le Sagene Ring, la Capella Antiqua Bambergensis, le Pratum Musicum, La Morra, Ferarra et Lucidarium. Il a par ailleurs fondé le trio vocal Pechrima en compagnie de Christer Løvold et Mark B. Lay.

 

Le projet Hirundo Maris, formation instrumentale et vocale créée en 2009 par Arianna Savall et Petter Udland Johansen, porte sur la musique méditerranéenne et nordique. Tel l’oiseau migrateur, Arianna et Petter retrouvent les chemins de la mer et de la musique qui, depuis la nuit des temps, unissent les pays scandinaves à la péninsule Ibérique. Avec Hirundo Maris, ils se produisent dans de nombreux festivals de harpe.

 

Miquel Angel Cordero est un joueur de contrebasse multidisciplinaire. Il a étudié au Conservatoire du Liceu à Barcelone, où il a obtenu un diplôme en musique classique dans la spécialité de la basse. Puis il a étudié à l’ESMUC à Barcelone, et a obtenu un diplôme en jazz et musique moderne dans la spécialité de la basse et de la basse électrique. Il a été formé en musique classique avec Wolfgang Güttler et Thomas Martin, et en jazz avec Cristian McBride. Il collabore avec divers orchestres classiques, et a accompagné plusieurs chanteurs (Lídia Pujol, Marina Rossell, Alfonso Vilallonga, Joan Manuel Serrat, Joan Isaac, etc.), ainsi que des formations telles que les Big Band Big Band Granollers ou Taller de Músics. Il enseigne le jazz et la musique moderne à l’école Taller de Músics à Barcelone, et au Conservatoire supérieur des Baléares à Palma de Majorque.

 

Distribution

Arianna Savall, soprano, harpe gothique et harpe triple

Petter Udland Johansen, ténor, violon Hardanger, mandoline

Miquel Angel Cordero, contrebasse et colachon

 

Programme

La rose des vents, qui figure sur d’anciennes cartes nautiques, a toujours en elle quelque chose d’intrigant et de mystérieux. Elle semble nous dire : « Suivez-moi, et je vous montrerai les merveilles de ce monde… »

Quand vous êtes jeune et que vous lui faites face, vous la regardez avec curiosité, plein(e) de rêves et de soif d’aventures. La seule chose que vous désirez alors est d’embarquer sur le premier grand bateau qui se présente pour voguer sur les sept mers. Naviguer est un symbole de grande liberté, permettant de faire corps avec les éléments, le reflux de la nature et le flux de l’énergie : tout à fait comme en musique. Parfois, on ne voit aucun progrès, et il nous semble que tout reste au même point jusqu’à ce que, une fois encore, le vent enfle les voiles, et le navire glisse sur les vagues avec la douce facilité d’une chanson qui nous invite à la suivre. Plus tard, dans la nuit claire, les étoiles apparaissent et nous illuminent. Leurs balises chatoyantes ont montré à des générations de navigateurs le chemin du port où des bras accueillants les attendaient à la maison. Les étoiles procurent une bienveillante consolation dans les moments solitaires. Elles réveillent en nous un sentiment de nostalgie de l’univers dont nous venons.

Hirundo Maris conduit notre rose des vents du nord au sud, d’est en ouest, symbolisant les quatre directions musicales explorées par l’ensemble : la musique ancienne, la musique traditionnelle, nos propres compositions, et la libre improvisation. Ces quatre sources d’inspiration connectent et embrassent le présent et le passé. La musique et la poésie permettent de ressentir comment les humains ont aimé, rêvé, ri et pleuré ensemble à travers les cultures et les siècles. La musique, quand elle est faite avec art, est intemporelle. Notre musique et notre poésie voyagent sur la mer, rencontrant ses îles et ses fjords, mais elle nous apporte beaucoup plus que ce qui est visible à l’œil nu. Elles reflètent aussi nos expériences propres, les souffles qui ont poussé durablement nos âmes au cours de nos vies, nous menant dans des directions si diverses. Le temps, une fois de plus, nous amène vers des havres de paix où nous expérimentons l’amour et la sécurité, sachant maintenir à distance les vents orageux de la vie. La rose des vents connecte le nord et le sud, l’est et l’ouest, rappelle à l’existence d’anciennes chansons, et nous raconte les histoires qui, encore et encore, nous enchantent, nous protégeant pour un instant de la grisaille de la vie quotidienne.

Le grand trip peut commencer. Nous souhaitons à tous un bon voyage ! Qu’Éole vous accompagne de ses vents favorables. Levons l’ancre !

 

Arianna Savall et Petter Udland Johansen

 

 

La rose des vents

Sea Fever

Texte de John Masefield, musique de Petter Udland Johansen

 

Lamento de Chinita (Marinero en Tierra)

Texte de Rafael Alberti (1902-1999), musique d’Arianna Savall

 

Oh Shenandoah

Trad. de l’américain, et arrangements : Petter Udland Johansen

 

Carolan’s Suite

Turlough O’Carolan (1670-1738) ; arrangements : Sylvia Woods / Arianna Savall

 

Si dolce è il tormento

Claudio Monteverdi, xviie siècle ; arrangements : Arianna Savall / Petter Udland Johansen

 

Tarantela

Lucas Ruiz de Ribayaz, xviie siècle / Arianna Savall

 

Yo soy la locura

Henri du Bailly (1587?-1637) ; arrangements : Arianna Savall / Petter Udland Johansen

 

Canarios

Anonyme, xvie siècle / Arianna Savall / Petter Udland Johansen

 

Scarborough Fair

Trad. de l’anglais et arrangements : Arianna Savall / Michael Hell / Petter Udland Johansen

 

Sekstturen

Trad. du norvégien et arrangements : Petter Udland Johansen

 

Ave maris stella

Hymne latin (ixe siècle), musique d’Arianna Savall

 

Ormen Lange

Trad. du norvégien et arrangements : Petter Udland Johansen

 

Tha mi sgìth / A trip to Sligo

Traditionnel gaélique écossais des Hébrides ; trad. de l’irlandais et arrangements : Arianna Savall

 

El mariner

Trad. du catalan et arrangements : Arianna Savall / Petter Udland Johansen